Samedi 28 Mai - Etape 1 :Brou 77 - Schwabisch Allemagne - 627 km par autoroute

P5280167

En route : départ de Brou à 8H10 après avoir écrasé une larme en laissant dernière nous notre pauvre grenouille qui s'essuyait les yeux.

chocolat chaudl'autoroute est monotone, il fait froid pose chocolat chaud vers 10H. Partis ce matin avec 7°c nous n'avons pas eu chaud jusque vers 14H.

 

 

 

 

 

 

 

Passage de la frontière à 12H15 puis repas dans un resto-route.

P5280170P5280169

premier souci : la carte bleue ne passe pas. Nous sommes contraints de payer en liquide.
nous cherchons à joindre notre banque pour comprendre pourquoi nos cartes ne fonctionnent pas à l'étranger.
Gros flip en perspective. la banque ne répond pas. Nous repartons à la prochaine station service nouvel essai et la carte passe. Gros soulagement. Du coup sur le parking nous entamons la conversation avec un bulgare rentrant au pays. Les cartes sur nos caisses nous ont permis de lui expliquer notre itinéraire. Nous serons à Sofia dans 5 jours.

La recherche de l’hôtel a été un peu fastidieuse. Mais nous avons fini par trouver un établissement très sympa : alléluia mon anglais est loin d'être mauvais (Merci encore Cécile) et je me débrouille et je suis fière de moi. Parti ce matin avec 7°c nous n'avons pas eu chaud jusque vers 14H.

hotel schwabischHotel - Restaurant Sonneck *** : Arrivée hôtel : 17H45, dépose des bagages, recherche connexions, mise à jour du blog, douches, puis reprise d’une seule moto pour redescendre diner en ville.

 

 

 

 

 

schwabisch2schwabisch3schwabisch7schwabisch4La recherche d’un resto sympa autre que pizza ou donner, ne s’avère pas si simple. Le premier resto n’a pas de table disponible. Au suivant,Entenback (einfach besser . Essen + trinken) Gunter Wisotzki,  la carte n’est qu’en allemand. Nous n’avons pas un seul mot de vocabulaire pour comprendre ce qu’ils servent. Philippe me pousse à y entrer, On verra bien. L’ambiance est sympa, le patron nous pose la carte mais ne parle pas un mot d’anglais. Il interroge les clients pour trouver de l’aide. Un jeune homme accepte de nous expliquer les plats. Une fois les présentations faites, notre traducteur hésitant nous explique entièrement le menu à l’ade de la table voisine et de son téléphone !!! Nous choisissons un plat composé de bœuf en sauce avec des oignons et des specheles (pates à base de fécule de pomme de terre) en dessert une glace capuccino et un café. Nous remercions Peter et le patron du resto lui offre son café pour son aide. Nous avons passé une très agréable soirée.