un samedi aux allures de fête zafionale, 

un rendez vous à senlis avec 6 motos du forum

pour un départ en fanfare par un défilé traditionnel sur les pavés de la vieille ville,

 

rassemblement des troupes

Zaf nous accueille au rond point du cerf avec un thermos de café, des croissants et 1 kg de sucre. 

Prévoyant  une quelconque crise d'hypoglycémie d'un des fantassins du régiment.

 

Météo mi-figue/mi-raisin, hésitante entre soleil et averses orageuses. 

Le planing est calculé au millimètre par notre chef de camp, nous avons slalomé entre les gouttes,sur un parcours mi-on / mi-offroad . 

 

 

 

 

Le premier chemin empierré est constellé d'éclats d'obus, de cratères de mortiers, et de tranchées boueuses aux contreforts herbeux. Mais pourquoi me suis-je engagée ? Que d'adrénaline sur ce premier tronçon à travers la campagne. Mes aptitudes ont très vite été décelées. Bleusaille débutante, je suis rapidement dispensée du deuxième tronçon, jugé plus facile par l'ensemble du régiment après coup. un itinéraire de délestage est  mis en place pour le 3ème tronçon. Oufff!! Arrivée devant le golf de Raray : 18 trous .... voila le 1er acte de notre matinée résumant notre practice de TT de la journée.

2eme acte entre les visites culturelles de champlieu puis Pierrefonds, et la table de nos hotes accueillants, une succession de chemins traversant les champs et les bois, où je dois l'avouer, j'ai pris du plaisir à rouler dans les trous et les flaques. Je me suis même laissée griser, prise au jeu, d'un saut dans un village où le maitre de cérémonie et mon coach sportif par un ptit coup de gazzzz m'ont donné l'impulsion nécessaire à essorer ma poignée et faire décoller la gomme du goudron !!!

espion eclaireur

Arrivée dans la cour, les gravillons nous attendent (clins d'oeil à mes souvenirs lointains où je refusais même de m'arrêter sur une telle surface).

Morito en apéro, caprices de la météo, averse de gouttes d'eau, sortie du chapiteau, et ensuite grand beau.

Une brochette de mordus, de la bonne humeur, quelques victuailles en pique-nique pour assurer le rythme de l'après midi. Entre la tarte au maroilles et le potjevleesch arrosés au rince cochon et à la wambrechies revendiquant le territoire du ch'nord, se cottoient sur la table, du fromage d'auvergne, de la charcuterie joinvillaise,de la salade jurassienne,un cake des garrigues,une tarte du roussillon et un brownie landais.

Pendant que certains étaient en balade, une autre était aux fourneaux : mention spéciale à mimi qui a tout préparé dans les coulisses, nous permettant un break bien mérité. On lui laissera la vaisselle et de quoi faire manger un régiment jusqu'à l'hiver. 

3ème acte de l'itinéraire de petites routes ponctué d'escapades cheminantes entre fôrets et prairies : 

Un premier chemin creux en descente, avec quelques passages humides finissant par un demi tour devant les flaques (ça va pas la tête) erreur d'itinéraire : "on est juste venu là pour faire demi-tour".d'autres plus aguerris sont passés et repassés :

Nous reprenons la route avec un rythme soutenu, les 2 motos de tête freinent, puis emboitent à gauche dans un chemin, j'ai juste le temps d'apercevoir un geste furtif du meneur destiné à couper toute communication entre nos paires de scala.  Pourquoi demander un silence radio ? Il est maintenant trop tard pour reculer ! je suis devant mon ennemi de territoire : un chemin de chèvres, arpentant entre les buissons. damned ! j'avance grâce aux indications verbales musclées revenues dans mes oreilles : "mets toi en première,  debout maintenant, roule, roule, roule... " 

 

ravitaillementcache cache avec les nuagesP7140343embuscade

 

Enfin, nous atteignons un terrain plat, où les pouliches, les foals et les yearling caracolent le long des clotures. Je suis trop fébrile sur mes jambes pour avoir pu apprécier le paysage pendant l'escalade. Une fois la division motorisée à l'arrêt je retire les couches superflues de vêtements. fait chaud au sommet,et j'accepte de manger un abricot. je m'éloigne avec marie, appareil photo en main pour aller dispenser quelques caresses à la cavalerie, jetant innocemment, un regard inquisiteur sur la suite du chemin, qui inéxorablement redescend dans le massif forestier. Il est temps pour la colonne de reprendre sa progression un voile d'eau apparaissant sur les collines en face. Je préviens mes poursuivants : Laissez suffisamment de distance avec moi au cas où. Et voila, la descente, à gauche les buissons, entre chaque sillon, un dome herbeux et tout en bas deux énormes flaques d'eau immédiatement suivies d'un virage serré en terre noire. j'ai besoin de temps pour réfléchir, je stoppe la machine, et verse lamentablement. Pas de bobos, mam'zelle purplestrass est délicatement remise sur ses roues par 3 fantassins : manque pas une seule paillette ! j'ai continué la descente à pied, mais je suis remontée en selle une fois les flaques franchies, pour les cinquante derniers mètres. Je rassure le groupe, tout va bien. encore quelques petites routes, des demi-tours, un itinéraire bis pour une piste additionnant toute les difficultés de la journée, et quelques pavés. il est temps de se pencher sur les cartes d'état major pour les itinéraires du retour. checkpoint, après lequel, le poète de bois s'esquivera pour rejoindre une escadrille de harleys pendant que nous redescendrons sur Ermenonville pour partager le verre de l'amitié. 

un feu d'artifices de sensations nouvelles, et malgré des frayeurs, j'ai pris beaucoup de plaisir à parader avec cet escadron d'allemandes.

enrolés dans l'armée : 

les déserteurs : vero vespa et bootleg51 

sergent : isabelle "même pas peur"

lieutenant : fred l'adventurier

Sous lieutenant : marie claire calimoto

capitaine : fred "poète des bois"

commandant : philippe "coach sportif et cérébral"

Quartier maitre : gardienne des troupes : Douchka

Général 4 Etoiles : Michèle mimi (merci pour tout)

soldat : travelstrom "j'ai glissé chef !"

Amiral : thierry Zaf  - Merci d'avoir guider mes premiers pas en TT gras. Ta patience,  ton sens de l'organisation et ta réactivité d'avoir adapté mon itinéraire en fonction de mes possibilités et malgré les 80% de bétises que tu annonces dire, tu ne m'as montré que les 20% de sérieux sur lesquels je me suis appuyée pour progresser. entre toi et ma moitié mon encadrement n'a pas été si militaire que ça. 

 

voici la vidéo de notre virée (merci fred)

ici l'album photos

 

et une vidéo bonus : les forets infernales (encore un grand merci fred)