aujourd'hui au menu quelques falaises de schistes et de grès et des trottoirs de calcaire. la pierre travaillée par les éléments puis par les hommes

La nature a le pouvoir d'aménager les paysages au bon vouloir des élèments météorologiques ou volcaniques

ici les falaises de moher se font grignoter par l'assaut du flux et du reflux (clin d'oeil au taff) 

P5280098P5280103

P5280110

là les plateaux de burren donnent un aspect lunaire au paysage. 

P5280116P5280117

P5280133P5280136

La terre fourni la matière première et les hommes vont finir le travail.

d'abord pour édifier des sanctuaires pour quelques sacrifices

P5280120

puis pour cloisoner sa propriété. marquage de son territoire, et regroupement des troupeaux

Dans l'art de construire des frontières, l'homme est généreusement ingénieux pour assembler tel un tetris, les morceaux de pierre en un amas régulier et solide,selon qu'il soit en présence de grande plaque rectangulaire, ou de galet rond, il a pour mission de construire des remparts et il atteindra son but. 

P5280094P5280097

 

P5280122P5280131

 

 

P5280137P5280138

puis enfin de se construire quelque logis ou bastion de défense toujours en relation avec la protection de son chez-soi.

ici encore l'ingéniosité est généreuse, malgré les assauts du temps certaines constructions défient encore leurs assaillants

P5270171P5280102P5280104P5280141

 

P5270164

 

P5280084P5270039

 

ce soir nous sommes à clifden et demain galopage en conémara...