En raison des conditions nous zappons cette étape et allons nous concentrer sur les Highlands.

Un florilège de petites routes à une seule voie où il faut slalomer quand arrive un véhicule en face.

Même sous la pluie le paysage est surprenant. Les nuages dissimulent de temps à autre les sommets enneigés, au sol une végétation extrêmement pauvre et rase composée de touffes d’herbes, de rochers et pour colorer le tout quelques arbustes d’ajoncs (merci Michel) la pigmentation du paysage évoque plutôt l’automne dans ses teintes mordorées et quand on jette un œil à la température il est facile de confondre avec le mois de novembre.

P6020133P6020136

P6020137P6020143

P6020144P6020041

 

Pour la pause déjeuner nous optons pour une autre solution que le piquenique. Le Bar ou nous nous restaurons met à disposition des jumelles. Je réalise que cette paire est là pour nous faire profiter de la colonie de phoques qui se prélassent au soleil sur la petite ile au milieu de la baie. Hélas, ni les uns ni les autres ne montreront leurs moustaches.

 

 

 

P6020148P6020150

P6020149

A la demande de Michèle je vais vous amener malgré la pluie quelques couleurs locales.

Ici les rhododendrons explosent en bouquets allant du rose clair au rose fuchsia. Les jacinthes  des bois tapissent les talus de bleu électriques ; et les ajoncs d’un jaune soleil le remplace aisément en illuminant le paysage. 

P6020161

 

P6020154P6020157P6020167P6020171

Le vert des prairies font ressortir les yeux bleus des vaches locales bah normal vous ne voyez pas elles se font pousser la frange. Ici c’est tendance.

 

P6020160P6020159

 

Sinon dans les couleurs locales nous continuons chaque soir la dégustation des productions régionales qui donnent à nos soirées une teinte ambrée dans des lieux fréquentés et animés par les habitants.