refusés dans tous les hotels il y a deux ans, notre obstination a eu raison. 

nous avons choisi l'hotel qui avait essayé par téléphone de nous trouver un établissement en vain. 

cette fois nous y sommes. bien que la rue principale soit très bruyante, nous y avons trouvé un havre de paix dans les ruelles décalées. 

et au détour de l'une d'entre elles un restaurant donnant sur la vallée. le top du top :

vladimir

que de cartes postales dans cette ville.

la suite en images : 

DSC_1155DSC_1150

DSC_1169DSC_1161DSC_1159

DSC_1151DSC_1152DSC_1154