Aujourd'hui rien à faire sauf un peu de shopping-touriste et nous avons accepté la proposition de Pierre, nous faire découvrir un petit marché local.

La pluie intense nous gardera au sec dans la chambre d'hotel jusqu'à 12H30. ça me permet de rattraper mon retard de publication. Et l'anticipation de l'emballage de Lilly était vraiment une bonne idée. Le site internet météo local disait vrai.
on propose à Bruno de se joindre à nous pour le marché. Ca va l'occuper pour lui faire oublier l'attente de ses pièces détachées.

Pierre arrive à 15H00. Les présentations faites, nous embarquons dans son véhicule plaque rouge nous permettant de prendre la voie des bus. Bon c'est un petit avantage mais ça ne permet pas de trouver une place facilement devant la ruche qui fourmille sur le marché.
Nous découvrons un lieu hors du temps, où la chaîne du froid... ben y'en a pas, excepté les surgelés (les mongols rafolent des fruits rouges qui sont récoltés dans les montagnes au nord : myrtilles, framboises...)

les étals de légumes, importés de chine pour la plupart, précèdent les étals de viande. Les bouchers désossent devant les clients, les carcasses de porc - oui oui ! la production locale se développe - et de boeuf. Un peu plus loin un poissonnier vend du poisson frais. ça ressemble à des carpes. Le reste du poisson est congelé. Puis vient les charcutiers dont les viandes séchées, fumées sont emballées sous vide.
Mais le clou du spectacle et c'est la raison de notre excursion sont les fromages de yack. Bruno ne connait pas cette saveur et c'est
avec beaucoup d'impatience que nous guettons sa mine à la première boulette ingérée. Le bougre il aime ! Le vendeur mongol est mort de rire devant la scène des paparazzis hilares d'avance. Les copains, je reviens avec un sac plein de saveurs de là bas.. Alors sous une petite semaine, on s'organise un clairon pour faire la dégustation.

DEGUSTATION

Puis Pierre propose de nous emmener dans le sud d'oulan-bator pour une vue panoramique de toute la ville. Le temps s'est dégagé et aucune pollution ne gêne la vue impressionnante de cette ville immense recouvrant la vallée entière. Autour de UB les colines verdoyantes (la forêt de pins en recouvre certaines)
Sur la partie sud, les quartiers huppés du côté de la colline sacrée. Le plan d'urbanisme est maintenant arrêté de ce côté çi. Plus aucun nouveau chantier ne pourra être entamé.
Au centre l'ancienne et la ville nouvelle avec tous ses building; et puis au nord, les collines sont recouvertes de yourtes. Les populations nomades viennent s'installer fuyant la steppe et leur vie rythmée par les saisons et les troupeaux.
Ils posent leur Ger, puis délimitent leur parcelle, et voila l'accession à leur propriété. Ils s'organisent maintenant pour baliser des routes/pistes afin de pouvoir circuler dans ces quartiers. certaines ont l'electricité et l'eau courante. Au milieu de ce patchwork, des usines à charbon Crachent leurs nuages de pollution. La plaie des habitants en plein hiver. Ulan-Bator est la capitale la plus poluée.
L'air est chargé de particules polluantes. Les usines produisant pour l'une l'eau chaude de toute la ville et l'autre l'electricité sont en
partie responsables, mais un gros ratio est dû aux déchetteries sauvages servant à insinérer les déchets de tout type ainsi que les yourtes des quartiers pauvres brûlant tout et n'importe quoi pour se chauffer. Les vieux pneus et les déchets plastiques ont remplacé les bouses de yack.

ub DE HAUT

Après la visite du momument surplombant la ville, il est grand temps d'aller s'en jeter une au QG : Green Zone. Nous avions promis aux patrons de ce bistrot de venir coller sur la porte de leur café notre autocollant. Le premier de la série : Je suis un motard en vadrouille.

La fin de l'après midi sonne, il est temps de remercier Pierre de sa gentillesse et de sa disponibilité. Nous avons les courses "souvenirs" à terminer nous passerons récupérer la commande de fromage avant de revenir déposer nos affaires à l'hotel pour partir diner à 2 Il est 19H00. Nous ressentons le besoin d'un dernier tête à tête, pour nous retrouver nous, avant que nos routes ne se séparent demain.
La journée a été bien remplie et nous n'avons pas eu de coup de blues tellement nous avons été occupé. C'est tant mieux. Ne pas penser à demain.

C'est en consultant ma boite mail machinalement que je découvre un message de Monex me demandant de les contacter urgemment au sujet de ma moto.
Je descends prestement à la réception leur demandant de les joindre. Il semble y avoir un problème avec les documents qui ne sont pas signés. Alors que tout avait été préparé en amont, et que j'avais annoncé prendre un avion en début d'après midi, ils m'envoient un mail à 17H30 pour me rapprocher d'eux ASAP ! Et si j'avais été dans l'avion?
En fait après 25 minutes d'explications auprès du personnel anglophone de notre hotel, Il est impératif que les copies du passeport et de la carte grise soient certifiés conformes auprès d'un notaire ! A 19H30, il faut trouver un notaire ouvert acceptant de réaliser la certification. A 19H50 ils ont trouvé un notaire qui se trouve à 5 bornes de l'hotel. Un taxi nous y accompagnera dans une circulation excessivement dense pour y arriver avant la fermeture. Nous arrivons dans une grande pièce composée de 3 larges bureaux où 2 personnes opérent. la pièce est bondée de clients. Le taxi fera le forcing pour que nous passions très rapidement. et nous sortons avec nos copies certifiées conformes à 20H45.

Retour à l'hotel à 21H30. Voilà il nous reste à nous rendre dans un petit resto pour notre dernier tête à tête. Nous devions nous coucher de très bonne heure sans stress pour passer la meilleure nuit possible avant la difficile journée qui nous attend demain. C'est raté.

Au moins cette journée de repos a été tellement remplie, que nous n'avons pas eu le temps de penser à notre ineluctable désarRimage. La Fusée se sépare. Une partie revient sur terre et la capsule de tête continue de tourner autour du globe.

 

NDLR : Article réalisé dans les aéroports et l'avion. Pas de photos de moi pour le moment elles ne sont pas chargées dans le PC. je mettrai à jour l'article une fois posé à la maison (Bruno je t'ai emprunté les tiennes. Merci d'avance)