Laurence me rejoint pour les derniers jours. Elle reprend la plume pour vous narrer la fin du voyage

Jeudi 05 Septembre

Je reprend le cours de mon voyage après une parenthèse professionnelle

En une fraction de seconde mon esprit se projette.  Je suis sur le point de décoller d'ulanbator.... l'émotion n'est pas aussi intense qu'au dernier décollage elle m'inondera cette fois ci lors du débarquement.

Philippe attend devant le parvis de l'hotel quand mon taxi arrive. Les sourires effacent instantanément nos fatigues de l'absence. 

Nous reprenons la route pour la prochaine étape dès demain, et il faut maintenant configurer Khan pour un duo sur 1000 bornes. 

Les températures seront basses dans le nord, il faut donc aménager 2 accès pour bancher les 2 gilets chauffants. Puis répartir la charge des bagages différemment. Nous avons demandé à l'hotel de nous garder une grosse valise dans laquelle toutes les affaires, outils et bivouak qui nous seront inutiles sur les 3 prochains jours ont été entassées. 

 

Vendredi 06 Septembre : Montréal => Tadoussac 650 km

Mon rêve d'aller observer les baleines va devenir concrêt. 

Le départ a été cocasse, la hauteur des gratte-ciels et les rues étroites ont tenté de désorienter les 2 GPS. Mais on a pas laché l'affaire et une fois sur terrain dégagé, ils ont fini par être d'accord et nous montrer la route pour rejoindre Québec par la Trans canadienne. 

nous traversons le saint laurent par un pont à aubans jouxtant l'ancien pont métallique 

P9060013 (2)

P9060017

P9060003 (2)

P9060046 (2)

P9060007 (2)

rapidement les températures ont chuté jusque 7°. les gilets chauffants ont été bien utiles pour conserver une douce chaleur à nos torces. Assise en seconde de selle en étant plus que passive, les températures ressenties sont vraiment très fraiches. 

P9060021 (2)

P9060027 (2)

P9060040 (2)

 

les bus de transport d'écoliers

P9060050 (2)

 

la route qui monte sur les lacs de saguenay est une petite merveille de virages et de courbes, slalomant entres monts et rivières, ponctués de petits lacs aux eaux noires.

Incontestablement des sources d'approvisionnement en saumon pour les ours vivant dans les fôrets. Le couvercle des poubelles sont reliées à des batteries pour dissuader les plantigrades de venir s'alimenter des déchets déposés par les hommes. 

DSC_1833

DSC_1837

DSC_1836

Ce n'est pas une légende : Nous avons bien trouvé la cabane au canada

DSC_1838

 

l'arrivée sur Tadoussac se fait en longeant le fjord de la rivière salée. 

la baie du saint laurent s'ouvre sur une plage au sable blanc. Les couleurs des maisons éclatent dans ce paysage calme. 

DSC_1844

DSC_1854

DSC_1863

 

DSC_1875 (2)

DSC_1876 (2)

DSC_2200 (2)

DSC_1872

 

Demain, nous passerons la journée sur place. afin de pouvoir profiter de la balade de 3 heures nous menant sur les points d'observation des baleines. 

DSC_2203

Samedi 07 Septembre - Croisière aux baleines

Nous avons choisi la croisière du matin pour bénéficier de la plus belle fenêtre météo, cet après midi les vestiges de Dorian (cyclone ayant fait de graves dégats dans les Bahamas quelques jours plus tôt) viendront mouiller les côtes su saint laurent. 

Nous avons également choisi le mode chauffé de l'excursion. 2 types de bateaux étaient proposés : le zodiac à tout vent, équipés avec des combinaisons flurorescentes et le bateau de 3 ponts d'observation dont 2 sont en partie fermés et chauffés par de grandes baies vitrées (avec coin bar et snask pour les petites faims)

la balade est commentée par une naturologue passionnée par son métier et qui faire vivre à l'ensemble des passagers cette découverte avec son coeur, elle commente, nous explique, donne des détails sur les raisons de voir autant de baleines. 

DSC_1940 (2)

DSC_1901 (2)

DSC_2062 (2)

 

rorqual commun (25 à 28 mètres) sur le flanc bouche ouverte pour pécher un maximum de krill et de petits poissons

DSC_2070 (2)

 

baleine et son baleineau

DSC_2154 (3)

DSC_2170 (2)

 

Soudain, la mer se met à bouillonner.  Notre sillage croisera le chemin d'un troupeau de 300 phoques communs. en chasse. Où il y a des baleines il y a de quoi se nourrir, et si il y a des petits poissons à profusion, il y aura des phoques et des oiseaux pêcheurs 

DSC_1974 (2)

DSC_1983 (3)

fou de bassan 

DSC_1986 (2)

DSC_1985 (2)

 

La matinée est passée en un éclair. Nous étions bien couvert avec bonnets et gants de soie, sans oublier nos gilets chauffants. Philippe avait même prévue une batterie dans le sac à dos au cas où les températures étaient trop basses. Elle n'a pas servi. l'adrénaline de nos rencontres aquatiques nous a maintenu le coeur et l'esprit au chaud. température extérieure de l'ordre de 5° ressentie et l'eau n'est qu'à 4°. autant ne pas tomber par dessus bord. 

La croisière se termine en revenant dans la baie, d'où nous observerons les bélugas d'un blanc intense. Ils se sont sédentarisés, ne migrent plus et il y a maintenant des naissances observées en Avril. Nous remontons une partie du fjord. Un seul regret il est 10 jours trop tôt pour que la nature s'enflamme de ses mille couleurs d'automne. Mais c'est certain le Canada nous reverra, d'ailleurs on dit ici qu'il faut venir 3 fois pour connaître la région ; en Eté, en Automne et en Hiver. Bon pour le dernier je ne promets rien, mais pour l'automne je signe tout de suite !

en début d'après midi, il se met à pleuvoir. Dorian arrive. Nous sommes bien loin de ses vents violents qui perdurent à 1000 km plus à l'Est en faisant encore des dégats. Mais il aura plu quelques sceaux ici et jusqu'au lendemain matin. 

Belle soirée au fond d'un petit restaurant local où la sauce hamburger est déglacée au whisky et le duo queue de homard et saumon de rivière feront le bonheur de nos papilles? Tout en discutant avec la serveuse qui nous racontera ses 4 mois au Laos cet hiver. Elle y est partie en billet sec, avec un ami pour y acheter 2 petites motos (alors qu'elle n'était jamais montée sur un deux roues auparavant) pour y découvrir le pays à travers les petits chemins et routes en piteux état à la rencontre des habitants. Elle a adoré. 

 

Dimanche 08 septembre ; Tadoussac => Montréal 487 km

départ vers 8H30 de notre bel hotel de la baie. il pleut encore quelques gouttes. et il fait 9°.

il nous faut attendre une dizaine de minutes avant de pouvoir embarquer sur le ferry pour traverser la riviére salée de saguenay. 

P9080055

P9080060 (2)

P9080063 (2)

P9080066 (2)

P9080067 (2)

 

Sur le pont, une automobiliste vient discuter avec nous. Hier elle a croisé une moto immatriculée en allemagne, elle est curieuse de savoir si c'est nous autres.... 

bon j'ai pas pu prendre de photos de la traversée tellement elle nous posait de questions sur nos destinations, après avoir répondu à la sienne ; comment trouvez vous le Québec, c'est beau non? 

la petite route suit les rives du saint laurent en se dispersant de temps en temps pour esquiver une pointe rocheuse. malgré la route mouillée le ciel bleu redevient prometteur pour la fin de la journée. 

Le pays du plein emploi. jamais vu nullepart autant de panneaux accrochées aux entreprises pour proposer du travail

Nous embauchons, nous recherchons, rejoignez nous... fleurissent à tous les coins de bâtiments. tous les métiers sont recherchés. J'ai même vu des panneaux "ici on accepte les femmes" ... Pas étonnant que le Canada soit un el'dorado et qu'il faut montrer pattes blanches pour y être intégrer en tant que résident. 

P9060004 (2)P9080058 (2)

P9060008 (2)

 

Nous faisons un crochet par Trois rivières où j'ai repéré une jolie structure enjambant le Saint Laurent. 

Le pont Laviolette : 

DSC_2205 (2)

DSC_2206 (2)

DSC_2210 (2)

DSC_2219 (2)

Cette dernière journée de roulage a comblé notre retour. 

Nous sommes posés à montreal pour l'ultime phase du voyage. L'expédition de la moto.

en attendant nous serons piétons sur les 2 derniers jours, nous serons de simples touristes. 

DSC_2269

DSC_2270

DSC_2284

DSC_2293

DSC_2294

DSC_2241

DSC_2244

DSC_2248

DSC_2301

 

DSC_2305 (2)

 

DSC_2312 (2)

DSC_2316 (2)

DSC_2321 (2)

DSC_2299 (2)