Départ avant l'ouverture du check Out ce matin.

nous avions prévenu la veille au soir de notre levé matinal pour obtenir un semblant de petit déjeuner à prendre au chalet avant le départ. Et les cuistots nous ont même préparés en bonus des sandwiches pour ne pas mourir de faim sur la route

Le programme est chargé puisque nous devons rejoindre la route principale traversant la russie pour nous rendre à Kémérévo. Pour effectuer les 630 km, plusieurs itinéraires s'offrent à nous, par de grands axes où l'asphalte sera de bonne qualité, mais la distance ajoute 100 bornes au compteur ou bien, choisir la tangente  par une route secondaire et en russie les routes secondaires peuvent être très surprenantes. Et c'est une très belle surprise la route est propre (bon à l'exception de quelques sections à la géométrie du gruyère) avec un paysage semi-valonné et des courbes qu'on n'avait même oublié que cela existait. 300 bornes de bonheur, des petits villages avec des manifs de vaches ou de brebis barrant la circulation, des mini-villes de province avec des piétons se rendant au marché, à la superette du coin, ou encore à l'école et puis encore des hommes chargeant des brouettes de fourrage pour leur lapin ou fendant des stères de bois (quand homme blanc coupe du bois en sibérie : Hiver rude) ,  bref la vraie vie à la campagne. 

DSC_1333 (2)

DSC_1337 (2)

P6140002 (2)

P6140003 (2)

 

La rencontre du jour : 

- 12:10:20 Impact,

- 12:10:24 Décharge électrique

- 12:10:30 arrêt d'urgence

- 12:11:00 dégagement du foulard 

- 12:11:20 décrochage de l'airbag 

- 12:11:29 Ouverture du haut du blouson

- 12:11:40 descente de selle

- 12:11:50 Ouverture complète du blouson

- 12:11:54 évasion de la guêpe à tir d'aile

Je m'en tire bien, la guêpe m'a piquée qu'une seule fois dans le cou, je ne suis pas allergique. rien qu'une vive douleur pendant près d'une heure le temps que le venin se disperse à l'aide de la pommade à la cortizone appliquée immédiatement. 

Moralité : Ne jamais rouler sans foulard ou col roulé fermant l'accés du haut. Même avec on limite les risques mais on ne les élimine pas complêtement.