La nuit a été courte et le sommeil de mauvaise qualité.

Commes des automates, nous nous douchons, fermons les derniers sacs et GO. L'ambiance est silencieuse.
le taxi file vers l'aeroport suivi par 3 points lumineux sur fond de lever de soleil. Cela aurait pu être magnifique dans d'autres circonstances ;

P6260003 (2)

 

sur le goudron de l'aeroport surtout ne pas craquer. S'en tenir à des échanges classiques de départ, la balise, l'iti GPS et son "Je t'aime" . Je n'ai plus de place dans la gorge pour que les mots sortent. Il est temps de se quitter un bus vient d'arriver et beaucoup de gens en descendent. Je le laisse m'échapper, il remet son casque et déja pense à se faufiler entre les bus pour rejoindre sa route vers la frontière. Je n'ai pas le courage de me retourner et le voir partir. Envie de hurler JE T'AIME dans son casque

Une fois dans l'aeroport, mon attention se concentre sur les formalités d'enregistrement. Le temps défile vite avant l'embarquement.

Maintenant je reviens en arrière à la vitesse proche de celle du son (514 mph 751 km/h) tel un élastique venant de ceder suite à une trop forte extension. Les villes parcourues ensembles ne sont plus que des points sur la carte de navigation, Krasnoyarsk, Kemerevo, Novossibirsk, Omsk. Et quelle idée de choisir Bohemian rapsody sur l'écran pour passer le temps dans le premier avion. J'ai pas su résisté.

Je me réfugie dans l'écriture. Même si les larmes envahissent mon âme elles sont libératrices de stress et productives pour mon esprit littéraire.
Je suis à 36000 pieds et de la haut au dessus de la mer de nuages, 

P6260010 (2)

je veille sur toi et t'imagine silencieux dans ton casque en remontant plein nord vers cette frontière scellant l'épisode Mongol. 

Comme moi tu reviens sur nos pas, jusqu'à Ulan Oude. Vas, roules et soit fort je te sais warrior et j'en attends pas moins de toi que d'avoir la Niak pour cette première journée ! écrases les guérites à péage et bouffes les douaniers. N'oublies pas que je t'aime même quand tu grognes. 

A très vite dans des relations plus électroniques que réelles, visuelles et tactiles.